Certification GlobalGAP : Good Agricultural Practice

En tant que producteur agricole, vous cherchez à garantir la qualité, la sécurité et la durabilité de vos produits pour répondre aux attentes des consommateurs et des distributeurs. Vous avez peut-être entendu parler de la certification GlobalGAP, mais vous vous demandez ce qu'elle implique concrètement et comment l'obtenir. Cette certification est un standard reconnu à l'échelle mondiale pour la production agricole, couvrant un large éventail de critères, de la gestion des cultures à la traçabilité des produits.

Qu'est-ce que la certification GlobalGAP ?

La certification GlobalGAP est reconnue mondialement comme une norme volontaire définissant les meilleures pratiques agricoles pour certifier les produits agricoles à l'échelle internationale. Destinée aux producteurs, fournisseurs et acheteurs, cette certification englobe l'ensemble du processus de production au sein de la ferme. Son principal objectif est de garantir la qualité, la sécurité et la durabilité des produits agricoles tout en minimisant leur impact environnemental et social.

La certification alimentaire couvre divers secteurs, incluant l'agriculture, l'aquaculture, la floriculture, et les chaînes d'approvisionnement. Bénéficier de la certification GlobalGAP est un avantage significatif pour accéder aux marchés, tant nationaux qu'internationaux.

Quels sont les organismes qui proposent la certification GlobalGAP ?

La certification GlobalGAP, essentielle pour confirmer le respect des bonnes pratiques agricoles, est attribuée par divers organismes accrédités. Ces entités indépendantes s'assurent de la conformité aux normes GlobalGAP, adaptant leurs offres en fonction du secteur, de la portée et du niveau de certification visés.

GLOBALG.A.P.

En tant que fondateur et gestionnaire de la norme GlobalGAP, GLOBALG.A.P. est une entité à but non lucratif qui fédère producteurs, distributeurs, consommateurs, gouvernements et ONGs. Celle-ci propose une gamme de modules de certification touchant différents aspects :

  • Integrated Farm Assurance (IFA) : Ce module fondamental s'adresse à la production primaire, décliné en versions spécifiques pour l'agriculture, l'aquaculture et la floriculture.
  • Chain of Custody (CoC) : Ce module assure la traçabilité des produits certifiés GlobalGAP à travers la chaîne d'approvisionnement.
  • Compound Feed Manufacturing (CFM) : Ce module certifie la production d'aliments composés pour animaux.
  • Risk Assessment on Social Practice (GRASP) : Ce module évalue les pratiques sociales dans la production, incluant la santé et la sécurité des travailleurs, le respect des droits de l'homme et le dialogue social.
  • Localg.a.p. : Pensé pour les petits producteurs souhaitant améliorer leurs pratiques sans pour autant viser immédiatement la certification complète GlobalGAP.

Ecocert

Organisme français de renommée, Ecocert se spécialise dans la certification pour l'agriculture biologique, le commerce équitable, la cosmétique naturelle et la responsabilité sociétale. En qualité d'organisme accrédité par GLOBALG.A.P., Ecocert propose la certification GlobalGAP pour :

  • Agriculture : IFA pour fruits et légumes, cultures arables, cultures pérennes, thé, café, cacao, épices, plantes aromatiques médicinales, fleurs et plantes ornementales.
  • Aquaculture : IFA pour poissons, crustacés, mollusques et algues.
  • Floriculture : IFA pour fleurs et plantes ornementales.
  • Chaînes d'approvisionnement : CoC, CFM.
  • Aspects sociaux : GRASP.

Autres organismes

GlobalGAP est également certifié par d'autres acteurs internationaux, couvrant divers secteurs et régions. Pour une liste exhaustive des organismes accrédités, visitez le site de GLOBALG.A.P. Par ailleurs, la plateforme SafetyCulture facilite la recherche de l'organisme le plus adapté à vos exigences spécifiques.

Quelles sont les exigences spécifiques de la certification GlobalGAP pour mon secteur d’activité ?

La certification GlobalGAP est fondée sur un référentiel définissant les bonnes pratiques agricoles à observer selon le secteur. Ce référentiel se divise en un document général applicable à tous les secteurs et un document spécifique pour chaque secteur, détaillant les exigences suivantes :

  • Gestion de la ferme : Mise en place d'un système de gestion de la qualité, tenue de registres, formation du personnel, respect de la législation, etc.
  • Environnement : Protection des ressources naturelles, réduction des émissions, gestion des déchets, préservation de la biodiversité, etc.
  • Santé et sécurité des travailleurs : Conditions de travail dignes, prévention des accidents, respect des droits sociaux, etc.
  • Santé et bien-être des animaux : Assurance de la qualité de l'alimentation, de l'eau, du logement, des soins, du transport, de l’abattage, etc.
  • Sécurité alimentaire : Contrôle des risques sanitaires, maîtrise des résidus, traçabilité, respect des normes de qualité, etc.

Les exigences spécifiques de la certification GlobalGAP dépendent du secteur d'activité, du type de production, du niveau de certification et du marché ciblé. Par exemple, en agriculture, le référentiel GlobalGAP propose des versions particulières pour les fruits et légumes, les cultures arables, pérennes, le thé, le café, le cacao, les épices, les plantes aromatiques et médicinales, ainsi que pour les fleurs et plantes ornementales, adaptées aux spécificités de chaque production.

Pour déterminer les exigences spécifiques de la certification GlobalGAP pour votre secteur, consultez le référentiel GlobalGAP sur le site web de GLOBALG.A.P. ou contactez Yvea, partenaire de GLOBALG.A.P., pour vous guider dans votre démarche de certification et bénéficier de tarifs préférentiels avec les organismes certificateurs.

Quelles sont les étapes à suivre pour obtenir une certification GlobalGAP ?

Pour décrocher une certification GlobalGAP, une série d'étapes clés doit être suivie :  

Choisir le module de certification adapté à votre secteur d'activité  

Il est essentiel de sélectionner le module de certification qui se rapporte le plus étroitement à votre champ d'activité. GLOBALG.A.P. offre une gamme de modules spécifiques. Parcourez leur liste sur le site web officiel de GLOBALG.A.P. ou sollicitez les conseils sur mesure de Yvea pour faire le meilleur choix.  

Se préparer à la certification

Assurez-vous de répondre à toutes les exigences du référentiel GlobalGAP en lien avec le module de certification choisi. Consultez les documents relatifs au référentiel sur le site de GLOBALG.A.P. ou achetez-les auprès de Yvea. Une auto-évaluation, grâce aux checklists de GLOBALG.A.P., vous aidera à jauger votre préparation, sans oublier que le recours à un consultant peut également s'avérer précieux.  

Choisir un organisme de certification accrédité

Sélectionnez un organisme de certification indépendant et accrédité par GLOBALG.A.P. pour procéder à l'audit de votre exploitation. La liste des organismes accrédités est disponible sur le site de GLOBALG.A.P., mais vous pouvez également faire usage du service de recherche offert par SafetyCulture. Notez que des tarifs préférentiels peuvent être accessibles grâce à un partenariat entre Yvea et GLOBALG.A.P.  

Réaliser l'audit  

L'audit sera effectué sur place par un auditeur de l'organisme de certification choisi, qui se chargera d'examiner le respect des exigences spécifiées dans le référentiel GlobalGAP par votre exploitation. La durée de l'audit peut varier de quelques heures à plusieurs jours, en fonction de la taille et de la complexité de votre exploitation. Au terme de l'audit, l'auditeur attribuera un score fondé sur les critères du référentiel et signalera toute non-conformité, vous conseillant sur les actions correctives à adopter.

Combien coute une certification GlobalGAP ?

Le prix d'obtention d'une certification GlobalGAP n'est pas fixe. Il varie en fonction de plusieurs éléments, tels que le type d'activité, le module de certification, la taille et la complexité de l'exploitation agricole, le nombre d'audits ainsi que l'organisme de certification sélectionné. Pour estimer le coût, considérez les points suivants :

  • Coût de la documentation : Ce coût concerne l'achat des documents essentiels à la préparation pour la certification issue de GlobalGAP. Vous pouvez vous procurer ces documents soit directement sur le site officiel de GLOBALG.A.P., soit via des partenaires tels que Yvea. Les prix varient selon le module de certification et la quantité de documents requis.
  • Coût de la formation : Il s'agit du tarif des sessions de formation offertes par GLOBALG.A.P. ou d'autres entités, visant à fournir les connaissances nécessaires pour répondre aux critères du référentiel GlobalGAP. Les coûts de ces formations peuvent fluctuer selon leur nature, durée et localisation.
  • Coût de l'audit : Le prix de l'audit, effectué par l'organisme de certification, dépend de nombreux facteurs comme le domaine d'activité, le module de certification, les dimensions et la complexité de l'exploitation, le nombre d'audits nécessaires, ainsi que l'organisme de certification choisi.
  • Coût de la certification : Cela inclut les frais facturés par l'organisme de certification pour l'attribution du certificat GlobalGAP. Ces coûts varient selon le secteur d'activité, le module de certification, le niveau de certification et le marché cible.

Le coût total pour obtenir une certification GlobalGAP peut se situer entre quelques centaines et plusieurs milliers d'euros. Il est recommandé de comparer les offres de différents organismes de certification et de s'informer sur les réductions possibles offertes par certains partenaires d’Yvea, qui négocie des prix avantageux avec les organismes certificateurs.

Combien de temps faut-il pour obtenir une certification GlobalGAP ?

Obtenir une certification GlobalGAP varie en fonction de nombreux critères, incluant le secteur d'activité, le choix de certification, les dimensions et la complexité de l'exploitation agricole, le volume d'audits nécessaire, ainsi que l'organisme de certification. La durée peut ainsi fluctuer considérablement sans qu'un timing précis puisse être établi. Cependant, certains éléments permettent d'estimer le temps nécessaire :

  • La phase de préparation : Ce temps est dédié à s'aligner sur les exigences de GlobalGAP, à s'engager dans des formations, à effectuer une auto-évaluation, etc. Cette période peut varier de quelques semaines à plusieurs mois, selon le niveau initial de conformité et l'engagement de l'entreprise.
  • L'audit : La durée des audits de certification réalisés par l'organisme choisi peut aller de quelques heures à plusieurs jours. Elle dépend de la taille et de la complexité de l'exploitation, du nombre d'audits requis, ainsi que de la disponibilité de l'auditeur.
  • L'obtention du certificat : Après l'audit, recevoir la certification GlobalGAP peut prendre de quelques jours à quelques semaines, selon les résultats de l'audit, le nombre de non-conformités identifiées, et les délais de traitement de l'organisme de certification.

En général, le processus complet d'obtention de la certification GlobalGAP peut s'étendre sur plusieurs mois à plus d'un an. Il est vital de bien préparer en amont le processus de certification et de se tenir aux délais imposés par l'organisme de certification. Pour accélérer ce processus, un accompagnement avec Yvea peut s'avérer intéressant pour vous.

Y-a-t-il un renouvellement à faire concernant la certification GlobalGAP ?

La certification GlobalGAP, nécessaire pour garantir la conformité aux standards internationaux dans le secteur agricole, n'est pas permanente et exige un renouvellement périodique. Ce processus varie selon plusieurs critères comme le secteur d'activité, le module et le niveau de certification, ainsi que le marché cible. Pour mieux comprendre quand et comment renouveler votre certification GlobalGAP, voici quelques éléments clés à considérer :

  • Durée de validité du certificat : Celle-ci indique combien de temps votre certificat reste valide après son obtention. Cette période varie entre 12 et 36 mois en fonction du module de certification choisi. Par exemple, le certificat pour le module IFA fruits et légumes a une validité de 12 mois.
  • Fréquence des audits : Le nombre d'audits nécessaires pendant la durée de validité du certificat assure le respect continu des normes GlobalGAP. Cette fréquence dépend aussi du module de certification, du niveau atteint, et de votre audience cible. Pour le module IFA fruits et légumes, il est requis de réaliser un audit annuel pour le niveau 1 et deux audits annuels pour le niveau 2.
  • Conditions de renouvellement : Ces critères, variables selon le module, le niveau de certification et le marché visé, doivent être remplis pour renouveler le certificat. Pour le module IFA fruits et légumes, il faut atteindre au moins 95% au score final et corriger toutes non-conformités majeures et mineures détectées.

Assurez-vous du maintien de votre certification GlobalGAP en planifiant soigneusement son renouvellement.

La procédure classique

Revue documentaire

Voici la liste des documents nécessaires pour l'ouverture du dossier :
Proforma ou facture finale
Fiche descriptive pour chaque code de nomenclature
Rapports de test ou certificats d'analyse pour chaque code de nomenclature
Certificat de qualité ISO 9001 ou équivalent
Déclaration d'importation à demander à votre acheteur (selon la destination)

1

Revue documentaire

Voici la liste des documents nécessaires pour l'ouverture du dossier :
Proforma ou facture finale
Fiche descriptive pour chaque code de nomenclature
Rapports de test ou certificats d'analyse pour chaque code de nomenclature
Certificat de qualité ISO 9001 ou équivalent
Déclaration d'importation à demander à votre acheteur (selon la destination)

2

Revue documentaire

Voici la liste des documents nécessaires pour l'ouverture du dossier :
Proforma ou facture finale
Fiche descriptive pour chaque code de nomenclature
Rapports de test ou certificats d'analyse pour chaque code de nomenclature
Certificat de qualité ISO 9001 ou équivalent
Déclaration d'importation à demander à votre acheteur (selon la destination)

3

Voir également