Certification ISO 22000 : Pour la sécurité des denrées alimentaires

La sécurité alimentaire est un enjeu majeur pour l'industrie agroalimentaire, nécessitant des normes internationales pour garantir la qualité des produits. La norme ISO 22000 établit des critères pour un système de management de la sécurité alimentaire, accessible à tous les acteurs de la chaîne alimentaire. Cet aperçu de la norme ISO 22000 fournira des informations sur ses avantages, le processus de certification ainsi que les distinctions par rapport à d'autres normes de sécurité alimentaire.

Qu'est-ce que la certification ISO 22000 ?

La certification ISO 22000 est une marque de reconnaissance officielle qui atteste de la conformité d'une entreprise aux exigences définies par la norme ISO 22000. Cette norme spécifie les critères nécessaires à établir un système de management efficace de la sécurité des denrées alimentaires (SMSDA). Pour obtenir cette certification alimentaire, une entreprise doit passer par un audit réalisé par un organisme indépendant et accrédité, confirmant que son système de management des denrées alimentaires satisfait aux critères exigés.

Opter pour la certification ISO 22000 offre divers avantages aux entités opérant dans la chaîne alimentaire, parmi lesquels :

  • Elle atteste de leur engagement à maintenir un haut niveau de sécurité alimentaire à travers leur production, transformation, distribution, ou services.
  • Elle augmente leur crédibilité et renforce la confiance de leurs clients, fournisseurs, partenaires, ainsi que des autorités régulatrices.
  • Elle permet d'optimiser leur gestion des risques alimentaires, contribuant ainsi à une amélioration de la performance et de l'efficacité.
  • En répondant aux attentes des consommateurs et aux exigences réglementaires, elle facilite l'accès aux marchés, tant nationaux qu’internationaux.

Obtenir la certification ISO 22000, bien que non obligatoire, est vivement conseillé pour les entreprises désireuses de se démarquer dans un marché concurrentiel et de valoriser leur image de marque. De plus, cette certification est compatible avec d'autres normes de systèmes de management, comme l'ISO 9001 pour la qualité ou l'ISO 14001 pour l'environnement.

Quels sont les organismes qui proposent la certification ISO 22000 ?

Pour recevoir la certification ISO 22000, il est nécessaire de s'adresser à un organisme de certification. Ce dernier est une entité indépendante, accréditée pour évaluer si le système de management de la sécurité des denrées alimentaires (SMSDA) d'une entreprise respecte les normes requises. Plusieurs de ces organismes peuvent décerner la certification ISO 22000. Voici quelques exemples :

NQA

NQA est reconnu à l'international pour ses services de certification, formation, et conseil, notamment en sécurité alimentaire. Accrédité par l'UKAS (United Kingdom Accreditation Service) et le COFRAC (Comité français d'accréditation), NQA guide les entreprises à travers le processus de certification en leur fournissant des outils, des guides et des audits spécifiquement adaptés à leurs besoins. Grâce à son réseau mondial d'auditeurs qualifiés, NQA est capable d'intervenir dans divers secteurs d'activité et langues.

AG5

Spécialisé dans les systèmes de management, AG5 offre des solutions sur mesure et innovantes pour améliorer la performance et la compétitivité des entreprises. Accrédité par l'ANAB (ANSI National Accreditation Board), AG5 accompagne les entreprises de l'analyse des besoins à la préparation et la réalisation de l'audit, jusqu'au suivi des actions correctives et la délivrance du certificat. Son équipe est composée d'experts et d'auditeurs reconnus et compétents, capables d'intervenir dans divers domaines et pays.

SafetyCulture

Concentré sur la sécurité et la qualité dans des secteurs à haut risque comme l'agroalimentaire, la santé, la construction ou le transport, SafetyCulture est accrédité par l'IAS (International Accreditation Service) pour la certification ISO 22000. L'entreprise adopte une approche simplifiée, utilisant une application mobile pour effectuer des audits, inspections et rapports en temps réel.

Elle offre aux entreprises des modèles d'audit, des checklists et des conseils pour répondre aux normes de la certification ISO 22000. Avec une communauté de plus de 28 000 auditeurs certifiés, pouvant intervenir dans plus de 85 pays, SafetyCulture est une ressource précieuse.

Quelles sont les exigences spécifiques de la certification ISO 22000 pour mon secteur d’activité ?

La certification ISO 22000 est destinée à tous les acteurs de la chaîne alimentaire, sans distinction de produit, taille ou type d'activité. Néanmoins, des exigences particulières peuvent varier d'un secteur à l'autre. Ces exigences sont précisées dans des documents complémentaires, les Programmes Prérequis Opérationnels (PPO).

Les PPO sont des guides qui définissent des pratiques d'hygiène et de sécurité à observer tout au long des processus de production, de transformation, de stockage, de transport et de distribution des aliments. Les PPO sont élaborés par des entités techniques renommées, comme l'ISO, le Codex Alimentarius ou la GFSI (Global Food Safety Initiative). Voici quelques exemples de PPO fréquemment utilisés :

PPO pour l'agriculture

Ce PPO s'adresse aux opérations agricoles de base, comme la culture, l'élevage, la pêche ou la chasse. Il porte sur la protection de la qualité de l'eau, du sol, de l'air, ainsi que sur la gestion des intrants, des animaux et des produits issus tant de la végétation que de l'animal. Il aborde également la prévention des contaminations biologiques, chimiques ou physiques. Les références pour ce PPO incluent la norme ISO/TS 22002-1 ou le document PAS 222.

PPO pour l'industrie alimentaire

Ce PPO s'applique aux processus de transformation, de fabrication, de conditionnement ou d'emballage des aliments. Il couvre des domaines comme le design et le maintien des installations, l'entretien des équipements, des ustensiles, des emballages, ainsi que le contrôle des opérations, des procédés, des allergènes, des corps étrangers, du nettoyage, de la désinfection, des déchets, des nuisibles et de la gestion du personnel. Il repose sur la norme ISO/TS 22002-1 ou le document PAS 223.

PPO pour la distribution

Ce PPO traite des opérations de stockage, de transport, de distribution ou de vente au détail des produits alimentaires. Il englobe la gestion de la chaîne du froid et du chaud, de l'humidité, de la lumière, de la ventilation, de la traçabilité, de la rotation des stocks, de l'étiquetage, de la présentation, de la manipulation et du service. Il est basé sur la norme ISO/TS 22002-5 ou le document PAS 221. Pour être certifié ISO 22000, il est nécessaire de se conformer non seulement aux exigences de la norme ISO 22000 mais aussi à celles du PPO spécifique à son secteur. Cette démarche assure un niveau de sécurité alimentaire élevé à chaque étape de la chaîne alimentaire.

Quelles sont les étapes à suivre pour obtenir une certification ISO 22000 ?

Obtenir une certification ISO 22000 nécessite de suivre un processus bien défini, qui se décompose en plusieurs étapes clés :

Étape 1 : Développer et mettre en œuvre un système de management de la sécurité des denrées alimentaires

Cette première phase implique la définition du périmètre, du contexte, des objectifs et des responsabilités du système de management de la sécurité des denrées alimentaires (SMSDA), basé sur les exigences de la norme ISO 22000 et des Principes de Précaution Obligatoires (PPO) spécifiques au secteur d'activité. Une analyse des dangers et des risques est essentielle, tout comme la définition des mesures de contrôle, procédures, enregistrements et indicateurs pour garantir la sécurité alimentaire.

Étape 2 : Réaliser un audit interne

Au cours de cette étape, il est crucial d'évaluer la conformité et l'efficacité du SMSDA par une vérification de son fonctionnement, de ses performances et de ses résultats. Cela inclut l'identification des écarts, non-conformités et opportunités d'amélioration, ainsi que la mise en œuvre des actions correctives et préventives adaptées.

Étape 3 : Engager un organisme de certification

Cette étape consiste à sélectionner un organisme de certification accrédité et reconnu pour réaliser l'audit externe du SMSDA. Fournissez toutes les informations nécessaires concernant le SMSDA, telles que le périmètre, le contexte, les objectifs, les processus, la documentation et les enregistrements.

Étape 4 : Réaliser un audit externe

Accueillez les auditeurs de l'organisme de certification pour l'évaluation de la conformité du SMSDA aux exigences de la norme ISO 22000 et des PPO. L'audit externe est réalisé en deux phases : une première phase pour examiner la documentation et la planification du SMSDA, et une deuxième phase pour vérifier l'effectivité du SMSDA sur le terrain. Suite à l'audit externe, un rapport d'audit est émis, soulignant les forces, faiblesses, écarts, non-conformités et recommandations.

Étape 5 : Obtenir la certification ISO 22000

L'obtention de la certification ISO 22000 signifie que votre Système de Management de la Sécurité des Denrées Alimentaires (SMSDA) répond aux critères définis par la norme ISO 22000 et le Plan Prérequis Opérationnel (PPO). Cette certification est décernée pour une période de trois ans. Pour la conserver, il est essentiel de maintenir et améliorer régulièrement votre SMSDA, en plus de soumettre votre système à des audits annuels effectués par l'entité certificatrice.

Combien coute une certification ISO 22000 ?

Le prix d'obtention de la certification ISO 22000 varie en fonction de différents critères :

  • La taille et la complexité de l'entité à certifier
  • Le domaine d'activité et le Plan Préventif Opérationnel (PPO) en vigueur
  • Le degré de développement du système de gestion de la sécurité des aliments
  • La sélection de l'organisme de certification et ses tarifs
  • Les coûts liés au déplacement et hébergement des auditeurs
  • Les actions correctives potentielles à effectuer après l'audit

Il n'y a pas de prix fixe pour l'acquisition de la certification ISO 22000. Néanmoins, il est possible de demander des devis sur mesure auprès des organismes de certification, qui estimeront le temps et les ressources nécessaires à l'audit. De manière générale, le coût de la certification ISO 22000 se divise en deux parties principales :

  • Le coût de l'audit initial, englobant les phases 1 et 2, qui varie en fonction de la durée et du nombre d'auditeurs nécessaires
  • Les frais des audits de suivi annuels, essentiels pour conserver la certification, et qui sont en règle générale moins onéreux que l'audit de départ

D'après diverses sources, le coût annuel d'une certification ISO 22000 oscille entre 3 000 et 5 000 euros pour une entreprise de taille moyenne. Cette somme peut s'accroître pour les grandes entreprises ou les sociétés possédant plusieurs sites. Il est également important de considérer les dépenses internes associées à l'implémentation et l'amélioration du système de gestion de la sécurité des denrées alimentaires, qui peuvent inclure des coûts de formation, de documentation, d'équipement, de personnel, etc.

Investir dans la certification ISO 22000 représente un coût financier ainsi qu'un engagement stratégique qui peut engendrer des avantages à long terme, tels que l'amélioration de la qualité et de la sécurité des produits, l'accroissement de la satisfaction et de la fidélité de la clientèle, la rationalisation des processus, la réduction des dépenses, la distinction par rapport à la concurrence, et l'ouverture vers de nouveaux marchés.

Combien de temps faut-il pour obtenir une certification ISO 22000 ?

Acquérir une certification ISO 22000 varie en temps selon plusieurs critères essentiels, à savoir :

  • La condition actuelle du système de gestion de la sécurité des aliments (SGSA) de l'entité demandant la certification
  • Le temps alloué à l'élaboration et à l'application du SGSA
  • Le choix et la disponibilité de l'organisme de certification
  • Le déroulement et les conclusions de l'audit externe
  • La mise en œuvre d'actions correctrices post-audit si nécessaire

Il est difficile de définir un temps exact pour l'obtention de la certification ISO 22000, mais on peut généralement l'estimer selon les étapes du processus. Typiquement, le parcours se divise en deux phases majeures :

  • La phase de préparation, qui englobe le développement et l'instauration du SGSA ainsi que la réalisation de l'audit interne. Cette phase peut s'étendre de 6 à 12 mois, dépendamment de la taille et de la complexité de l'organisation, du degré d'avancement du SGSA, des ressources à disposition, etc.
  • La phase de l'audit externe, incluant la première et la seconde phase, l'émission du certificat, et l'application des actions correctives. Cette période peut s'échelonner de 3 à 6 mois, en fonction de la sélection et de la disponibilité de l'organisme de certification, du déroulement et des résultats de l'audit, des écarts et des non-conformités trouvés, etc.

Le processus total d'obtention de la certification ISO 22000 peut aller de 9 à 18 mois. Il est conseillé de prévoir le projet de certification bien à l'avance, de rassembler les ressources requises, de sélectionner un organisme de certification approprié, et de suivre les conseils de l'auditeur pour optimiser le processus et accélérer les délais.

Y-a-t-il un renouvellement à faire concernant la certification ISO 22000 ?

La certification ISO 22000, cruciale pour le système de management de la sécurité des denrées alimentaires (SMSDA), exige une réactualisation régulière. Cette révision périodique assure l'adaptation continue du SMSDA aux standards de l'ISO 22000 et aux Pratiques Préétablies d'Opération (PPO) spécifiques à chaque secteur. Ce processus de renouvellement s'articule autour de deux axes principaux :

  • Renouvellement du certificat : Essentiel tous les trois ans, cet élément nécessite un audit de renouvellement conduit par l'organisme de certification. Cet examen approfondi vérifie l'efficacité et la pertinence permanente du SMSDA, prenant en compte les améliorations apportées depuis les derniers audits, les feedbacks clients, ainsi que tout changement interne ou externe.
  • Maintien du certificat : Entre les audits de renouvellement, des audits de surveillance annuels sont indispensables. Réalisés par l'organisme de certification, ils s'assurent que le SMSDA fonctionne de manière optimale, en parfaite adéquation avec les critères de l'ISO 22000 et des PPO, sans dérive majeure ni non-conformité.

Le maintien de la certification ISO 22000 nécessite donc une démarche proactive de l'organisme certifié visant à renforcer et à perfectionner son système de sécurité alimentaire. Par ailleurs, le processus de renouvellement permet d'intégrer les dernières évolutions de la norme ISO 22000, régulièrement mise à jour pour répondre aux attentes du marché. À titre d'exemple, l'édition 2018 de l'ISO 22000 a introduit des modifications significatives, comme l'intégration du contexte de l'organisme, une approche basée sur les risques et une communication interactive.

Quelle est la différence entre la certification ISO 22000 et la norme ISO 22000 ?

La norme ISO 22000 sert de guide pour mettre en place un système de management de la sécurité des denrées alimentaires (SMSDA), applicable à toutes les organisations impliquées dans la chaîne alimentaire. Établie par l'Organisation internationale de normalisation (ISO), une entité indépendante et non gouvernementale, cette norme définit clairement les requis pour assurer la sécurité alimentaire.

À l'autre bout, la certification ISO 22000 symbolise une reconnaissance officielle que l'organisation respecte les critères spécifiés dans la norme ISO 22000. Cette certification est octroyée par un organisme de certification tiers indépendant et accrédité. Bien que son obtention soit facultative, elle peut s'avérer nécessaire à la demande de certains partenaires commerciaux, fournisseurs, clients, ou organismes régulateurs.

Valable pour trois ans, cette certification exige la réalisation d'audits de surveillance annuels ainsi qu'un audit de renouvellement à son terme.

La distinction fondamentale entre la certification ISO 22000 et la norme ISO 22000 repose sur les points suivants :

  • Là où la norme ISO 22000 détaille les exigences pour un SMSDA, la certification ISO 22000 confirme que ces exigences sont bel et bien respectées.
  • Si l'ISO est responsable de l'élaboration de la norme ISO 22000, c'est un organisme de certification indépendant qui déclare si l'organisation est conforme à ces exigences par le biais de la certification ISO 22000.
  • Tandis que l'acquisition de la norme ISO 22000 nécessite un achat, obtenir la certification ISO 22000 engendre des coûts liés à un audit externe.
  • La norme ISO 22000 est applicable à toute organisation, alors que la certification ISO 22000 est une démarche volontaire, qui peut être rendue obligatoire par certaines parties intéressées.
  • Alors que la norme ISO 22000 fait l'objet de mises à jour périodiques, la certification ISO 22000 a une durée de validité limitée, nécessitant un renouvellement régulier.

Quelle est la différence entre la certification ISO 22000 et la certification FSSC 22000 ?

Alors que la certification ISO 22000 et la certification FSSC 22000 ciblent toutes deux la sécurité des denrées alimentaires selon la norme ISO 22000, des différences notables distinguent ces deux référentiels :

Le périmètre d'application

La certification ISO 22000 est ouverte à tous les organismes de la chaîne alimentaire, sans distinction de produit, de taille ou de type d’activité. À l’inverse, la certification FSSC 22000 se focalise exclusivement sur les organisations impliquées dans la production, la transformation, la fabrication, le conditionnement, l'emballage des aliments, ainsi que les services de restauration et de transport. Elle exclut les activités d'agriculture primaire et de distribution ou de vente au détail.

Les exigences complémentaires

Construite sur la norme ISO 22000, la certification ISO 22000 se concentre sur les prescriptions de cette norme pour un système de management de la sécurité des aliments (SMSDA). La certification FSSC 22000 se base également sur la norme ISO 22000, enrichie toutefois par des exigences additionnelles regroupées dans ce que l’on appelle des Programmes Prérequis Opérationnels (PPO).

Ces programmes détaillent les pratiques optimales pour garantir la sûreté alimentaire à toutes les phases de la production et de la distribution, incluant des règles spécifiques pour la prévention contre la fraude alimentaire, la protection contre les risques liés à l'alimentation, l'identification des allergènes et plus encore.

La reconnaissance internationale

Tandis que l'ISO (Organisation internationale de normalisation), une entité non gouvernementale et indépendante, accorde une reconnaissance internationale à la certification ISO 22000, la certification FSSC 22000 bénéficie, elle, de la reconnaissance de la GFSI (Global Food Safety Initiative), un consortium privé réunissant les poids-lourds de l’industrie agroalimentaire à l’échelle mondiale.

Cette adhésion à la GFSI confère à la certification FSSC 22000 une acceptation et une crédibilité accrues auprès des clients, fournisseurs, partenaires et organismes de réglementation.

La procédure classique

Revue documentaire

Voici la liste des documents nécessaires pour l'ouverture du dossier :
Proforma ou facture finale
Fiche descriptive pour chaque code de nomenclature
Rapports de test ou certificats d'analyse pour chaque code de nomenclature
Certificat de qualité ISO 9001 ou équivalent
Déclaration d'importation à demander à votre acheteur (selon la destination)

1

Revue documentaire

Voici la liste des documents nécessaires pour l'ouverture du dossier :
Proforma ou facture finale
Fiche descriptive pour chaque code de nomenclature
Rapports de test ou certificats d'analyse pour chaque code de nomenclature
Certificat de qualité ISO 9001 ou équivalent
Déclaration d'importation à demander à votre acheteur (selon la destination)

2

Revue documentaire

Voici la liste des documents nécessaires pour l'ouverture du dossier :
Proforma ou facture finale
Fiche descriptive pour chaque code de nomenclature
Rapports de test ou certificats d'analyse pour chaque code de nomenclature
Certificat de qualité ISO 9001 ou équivalent
Déclaration d'importation à demander à votre acheteur (selon la destination)

3

Voir également