Certification BRCGS : Brand Reputation through Compliance of Global Standards

L'importance de la sécurité alimentaire est cruciale pour les acteurs agroalimentaires. Les normes internationales, comme la certification BRCGS, garantissent qualité et conformité. Découvrez ses avantages, secteurs concernés et modalités d'obtention.

Qu'est-ce que la certification BRCGS ?

Connue sous l'acronyme BRCGS, pour Brand Reputation through Compliance of Global Standards, cette certification joue un rôle essentiel dans le renforcement de la sécurité alimentaire à l'échelle mondiale. Endossée par l'initiative mondiale pour la sécurité alimentaire (GFSI), elle cible une vaste gamme d'acteurs : depuis les fabricants jusqu'aux distributeurs, en passant par les transformateurs, les conditionneurs, et même les agents et courtiers de produits, qu'ils soient alimentaires ou non. Son objectif principal est d'assurer une protection optimale des consommateurs et de veiller au respect strict des normes en termes de sécurité, d'intégrité, de légalité et de qualité des produits.

Au coeur de la certification BRCGS, on retrouve les principes clés du système HACCP (Hazard Analysis and Critical Control Point). Cette approche proactive permet d'identifier, d'évaluer et de contrôler les risques liés à la sécurité alimentaire. Mais elle va plus loin en intégrant des aspects cruciaux tels que la culture de la sécurité alimentaire, la prévention contre la fraude alimentaire, la gestion efficace des allergènes, le contrôle des fournisseurs, la formation du personnel, la traçabilité et le rappel des produits, la gestion des incidents et une communication efficace avec toutes les parties prenantes.

La délivrance de la certification BRCGS repose sur des audits réguliers, réalisés au moins une fois par an par des organismes de certification accrédités, en fonction de la performance et du niveau de conformité de l'entreprise. Valable 12 mois, cette certification implique le respect continu des standards établis. Elle confère à l'entreprise une stature internationale, renforce la confiance des clients et des distributeurs, stimule l'amélioration constante de ses opérations et de ses produits, tout en minimisant les risques et coûts associés à d'éventuelles non-conformités.

Combien de certifications BRCGS existe-t-ils ? Quelles sont-elles ?

Les certifications BRCGS sont essentielles pour divers secteurs concernant notamment la production, la transformation, le conditionnement, la distribution, et la vente de produits, qu'ils soient alimentaires ou non. Actuellement, six certifications BRCGS distinctes sont disponibles, chacune ciblant des besoins spécifiques selon le secteur d'activité.

Alimentaire

Cette certification est la plus célèbre et largement adoptée parmi les fabricants et transformateurs de produits alimentaires, qu'ils soient frais, surgelés, secs, liquides ou conservés. Elle certifie la sécurité, l'intégrité, la conformité réglementaire et la qualité des produits alimentaires tout en assurant la gestion adéquate des risques liés à la sécurité des aliments.

Emballage

Destinée aux fabricants et aux fournisseurs de matériaux d'emballage pour les produits alimentaires et non alimentaires, cette certification s'assure de la conformité des emballages avec les critères légaux, réglementaires et contractuels, en plus de protéger les produits contre toutes formes de contaminations physiques, chimiques et biologiques.

Produits de Consommation

Visant les fabricants et fournisseurs de biens de consommation non alimentaires, tels que les produits d'hygiène, cosmétiques, textiles, jouets, articles de papeterie, et produits électriques, cette certification prône la sécurité, la conformité, la qualité des biens et la satisfaction clientèle.

Stockage et Distribution

Adaptée aux entreprises gérant le stockage, le transport, la distribution, le courtage et l'importation de produits tant alimentaires que non alimentaires, cette certification évalue le respect des pratiques optimales en matière de stockage et de distribution, en garantissant la traçabilité et la gestion efficace des incidents.

Produits sans OGM

La certification volontaire BRCGS pour les Produits sans OGM garantit que tant les produits alimentaires que ceux non alimentaires sont libres d'organismes génétiquement modifiés (OGM) ou de tout produit dérivé de ces derniers. Cette certification se fonde sur des tests ADN rigoureux et des vérifications approfondies de la chaîne d'approvisionnement.

Agents et Courtiers

La certification BRCGS pour Agents et Courtiers concerne les sociétés qui opèrent dans l'achat, la vente ou la facilitation du commerce des produits alimentaires et non alimentaires, sans toutefois prendre part à leur production, stockage, ou distribution. Cette certification confirme que ces entreprises maintiennent des normes élevées de sécurité, qualité et conformité légale des produits qu'elles diffusent.

Quels sont les organismes de certification BRCGS accrédités ?

Pour décrocher une certification BRCGS, vous devez vous tourner vers un organisme de certification accrédité capable de mener des audits en accord avec les critères du référentiel choisi. Ces organismes sont certifiés par des entités d'accréditation nationales, attestant de leur compétence technique et de leur impartialité. À leur tour, ces entités sont auditées par le Forum international d'accréditation (IAF), garantissant l'uniformité globale des systèmes de certification.

À l'heure actuelle, le monde compte plus de 100 organismes de certification BRCGS accrédités, offrant leurs services dans divers secteurs liés à cette certification. Pour trouver celui qui correspond le mieux à vos besoins, vous pouvez consulter la liste complète sur le site de BRCGS ou effectuer une recherche par pays, secteur ou norme spécifique.

Quelques-uns de ces organismes se font remarquer par leur excellente performance, leur qualité de service client et leur expertise poussée. Par exemple, Bureau Veritas a été sacré organisme de certification de l'année par BRCGS en 2022, avec un de ses auditeurs récompensé comme auditeur de l'année en 2021. Bureau Veritas se positionne comme leader mondial dans les services d'inspection, de tests et de certification, employant plus de 80 000 personnes et opérant dans plus de 1 600 bureaux et laboratoires à travers le globe. Ils vous guident à chaque étape de la certification BRCGS, depuis la définition du périmètre jusqu'à l'audit annuel de recertification.

Quelles sont les exigences spécifiques de la certification BRCGS pour mon secteur d’activité ?

La certification BRCGS est conçue pour répondre aux besoins particuliers de chaque secteur en considérant les caractéristiques, les risques et les attentes des produits. Pour chaque domaine, il existe un référentiel détaillé qui précise les critères que les entreprises doivent remplir pour assurer la sécurité, la qualité et la conformité de leurs offres. Découvrez les exigences spécifiques de la certification BRCGS pour différents secteurs :

Alimentaire

Les critères de la certification BRCGS dans le secteur alimentaire incluent :

  • L'engagement de la direction envers une culture de la sécurité alimentaire
  • La mise en place d'un système de gestion de la qualité documenté et opérationnel
  • L'application de l'analyse des risques et la maîtrise des points critiques (HACCP) selon le Codex Alimentarius
  • La surveillance de l'environnement de production
  • Les programmes de base comme les bonnes pratiques de fabrication (BPF) et d'hygiène (BPH)
  • Les mesures de prévention contre la fraude alimentaire et la gestion des crises
  • Le contrôle des allergènes et des substances indésirables
  • La gestion des fournisseurs et des matières premières
  • La traçabilité et le rappel des produits
  • La formation et la sensibilisation du personnel
  • La communication à l'intérieur et à l'extérieur de l'entreprise

Emballage

Les exigences pour la certification BRCGS dans le secteur de l'emballage comprennent :

  • L'engagement de la direction envers une culture de sécurité des produits
  • Un système de gestion de la qualité bien documenté et effectif
  • Une approche HACCP pour l'analyse des risques et la maîtrise des points critiques, basée sur le Codex Alimentarius
  • Des programmes préalables couvrant les bonnes pratiques de fabrication (BPF) et de laboratoire (BPL)
  • La prévention de la fraude et la gestion des crises
  • Une gestion approfondie des fournisseurs et des matières premières
  • La traçabilité et le processus de rappel des produits
  • La formation et la sensibilisation des employés
  • Une communication efficace en interne et en externe

Produits de Consommation

Les principes guidant la certification BRCGS pour les produits de consommation sont :

  • Une forte implication de la part de la direction pour une culture de sécurité produit
  • Un système de gestion de qualité bien établi et efficient
  • L'utilisation de l'approche HACCP pour l'identification des risques et la maîtrise des points critiques, conforme au Codex Alimentarius
  • Le respect des bonnes pratiques de fabrication (BPF) et de laboratoire (BPL) à travers des programmes spécifiques
  • Des mesures préventives contre la fraude et un système solide de gestion des incidents
  • Une gestion rigoureuse des fournisseurs et des matières premières
  • Un système de traçabilité et de rappel des produits
  • Le développement de la formation et de la sensibilisation des équipes
  • Le maintien d'une communication fluide tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'organisation

Stockage et Distribution

Pour le secteur du stockage et de la distribution, les exigences spécifiques de la certification BRCGS sont :

  • Un engagement prononcé de la direction pour promouvoir une culture de sécurité produit
  • La mise en œuvre d'un système de gestion de qualité documenté et efficace
  • L'adoption de l'approche HACCP pour l'analyse des risques et la maîtrise des points critiques, inspirée du Codex Alimentarius
  • L'application des bonnes pratiques spécifiques de stockage et de distribution
  • La prévention de la fraude et un gestionnaire d'incidents performant
  • Une gestion approfondie des fournisseurs et des sous-traitants
  • Le développement d'un système de traçabilité et de rappel des produits
  • L'accent sur la formation et la sensibilisation du personnel
  • Un effort constant de communication en interne et avec l'extérieur

Produits sans OGM

La certification BRCGS "Produits sans OGM" repose sur plusieurs principes clés :

  • Engagement de la direction envers la sécurité des produits.
  • Un système de gestion de la qualité documenté et performant.
  • Analyse des risques et contrôle des points critiques (HACCP), conformément au Codex Alimentarius.
  • Programmes préalables, y compris les bonnes pratiques de fabrication (BPF) et les bonnes pratiques de laboratoire (BPL).
  • Prévention de la fraude et gestion proactive des incidents.
  • Gestion rigoureuse des fournisseurs et des matières premières.
  • Traçabilité et procédure de rappel des produits.
  • Formation approfondie et sensibilisation du personnel.
  • Une communication efficace, tant interne qu'externe.
  • Analyse ADN et audits de la chaîne d'approvisionnement pour assurance qualité.

Agents et Courtiers

La certification BRCGS pour les Agents et Courtiers est fondée sur les principes suivants :

  • Un ferme engagement de la direction envers la sécurisation des produits.
  • Système de gestion de la qualité bien structuré et documenté.
  • Analyse détaillée des risques et gestion des points critiques (HACCP), basée sur le Codex Alimentarius.
  • Programmes préalables comprenant les bonnes pratiques de commerce (BPC).
  • Prévention de la fraude et réponses rapides aux incidents.
  • Gestion efficace des relations fournisseurs et clients.
  • Traçabilité exemplaire et mécanismes de rappel des produits.
  • Formations continues et sensibilisation pour le personnel.
  • Communication interne et externe fluide et transparente.

Quelles sont les étapes à suivre pour obtenir une certification BRCGS ?

Obtenir une certification BRCGS exige une préparation minutieuse et une attention constante de l'entreprise. Voici les étapes clés pour réussir cette démarche :

1. Définir le périmètre de certification

Commencez par déterminer le périmètre de votre certification, incluant le secteur d'activité, le site, le produit, et le référentiel visé. Sélectionnez ensuite un organisme de certification BRCGS accrédité. Pour trouver cet organisme, parcourez la liste disponible sur le site de BRCGS, ou effectuez une recherche filtrée par pays, secteur ou norme.

2. Réaliser un diagnostic interne

L'étape suivante est le diagnostic interne. Cela consiste à évaluer à quel point votre entreprise respecte les critères du référentiel sélectionné. Ce diagnostic peut être mené par vos propres moyens ou par un consultant externe et aboutit à l'identification des points forts, des faiblesses, des écarts et des mesures correctives requises.

3. Mettre en place le système de management de la qualité

Il est ensuite nécessaire d'établir votre système de gestion de la qualité. Ce système inclut toute la documentation, les procédures, les enregistrements, les programmes préalables, l'analyse de risques, la formation du personnel, et les canaux de communication. Le système doit être adapté à votre secteur d'activité, à vos produits, et au référentiel appliqué, en plus d'être régulièrement surveillé et amélioré.

4. Réaliser un pré-audit (facultatif)

Enfin, un pré-audit, bien qu'optionnel, est recommandé par certains organismes de certification. Il sert à évaluer la préparation réelle de l'entreprise face à l'audit de certification et à identifier ainsi que corriger toute non-conformité ou écart avant l'audit officiel.

5. Réaliser l'audit de certification

La cinquième étape est cruciale : la réalisation de l'audit de certification. Cette procédure détaillée est menée par un auditeur compétent de l'organisme de certification sélectionné. L'audit se compose de plusieurs éléments clés : une analyse approfondie des documents, une visite minutieuse des locaux, des discussions avec les membres du personnel, ainsi que des observations directes et des prélèvements spécifiques.

L'auditeur a pour mission d'évaluer divers aspects tels que le respect des normes établies par le référentiel, l'efficacité du contrôle des risques, la performance du système de gestion de la qualité, et l'engagement envers la sécurité des produits. Suite à cet examen, l'auditeur compile ses découvertes dans un rapport d'audit. Ce document met en lumière les forces, les domaines nécessitant une amélioration, les divergences, et toutes non-conformités identifiées.

6. Obtenir le certificat

La sixième et dernière étape mène à l'obtention du certificat, un document officiel décerné par l'organisme de certification. Cette formalité se base sur l'évaluation du rapport d'audit et la vérification des mesures correctives appliquées par l'entreprise pour répondre aux constatations de l'audit. Le certificat mentionne des informations vitales : le nom de l'entreprise certifiée, le domaine de certification, le référentiel de référence, la date d'échéance ainsi que le niveau de performance évalué. Ce certificat a une validité d'un an, à condition que l'entreprise continue de répondre aux critères du référentiel.

Combien coute une certification BRCGS ?

Le prix pour obtenir une certification BRCGS n'est pas fixe et varie en fonction de plusieurs aspects, incluant le secteur d'activité, le cadre de référence spécifique, l'étendue de la certification, le nombre de sites impliqués, la durée nécessaire pour l'audit, ainsi que l'organisme de certification sélectionné. Malgré l'absence de tarification standard, quelques éléments clés peuvent aider à évaluer le coût :

  • Coût du référentiel : Correspond au montant à payer pour acquérir le document fixant les critères de la certification BRCGS selon le domaine d'activité. Ce coût fluctue selon le secteur et la version du référentiel, variant de 140 £ à 455 £. Une version verrouillée du référentiel est également disponible gratuitement sur le site officiel de BRCGS.
  • Coût du diagnostic interne : Représente le prix pour une évaluation préliminaire du degré de conformité de l'entreprise aux normes requises. Cette analyse peut être effectuée en interne ou par un consultant externe, et son coût dépend du temps investi, du nombre de sites à examiner et de la complexité des processus en place.
  • Coût du pré-audit : Prix pour une évaluation optionnelle visant à déterminer le niveau de préparation de l'entreprise avant l'audit principal. Cette prestation, facturée par l'organisme de certification, varie selon la durée du pré-audit, le nombre de sites et la complexité des processus.
  • Coût de l'audit de certification : Tarif pour l'audit final qui confirme la conformité de l'entreprise aux exigences. Ce coût, déterminé par l'organisme de certification, prend en compte le temps nécessaire, le nombre de sites, la complexité des processus et le niveau de performance.
  • Coût du certificat : Montant pour l'émission du certificat attestant la certification BRCGS de l'entreprise. Ce coût, facturé par l'organisme de certification, dépend du secteur, du cadre de référence, de l'étendue de la certification et du niveau de performance.

Bien que le coût total pour l'obtention d'une certification BRCGS puisse considérablement varier d'une entreprise à l'autre, cet investissement peut s'avérer très bénéfique. Il offre une reconnaissance internationale, renforce la confiance des clients et des distributeurs, favorise l'amélioration continue des processus et des produits, et contribue à réduire les risques et les coûts associés à la non-conformité.

Combien de temps faut-il pour obtenir une certification BRCGS ?

La durée nécessaire à l'obtention d'une certification BRCGS varie selon plusieurs critères, incluant le secteur d'activité, le référentiel, le périmètre de certification, le niveau de maturité de l'entreprise, et le choix de l'organisme de certification. Bien qu'il n'y ait pas de délai fixe, voici une estimation basée sur plusieurs éléments clés :

Durée du diagnostic interne : Cette période est consacrée à évaluer la conformité de l'entreprise aux exigences du référentiel. Selon la taille et la complexité de l'entreprise, cela peut prendre de quelques jours à plusieurs semaines.

Mise en place du système de management de la qualité : Ce temps nécessaire à l'implantation, au contrôle et à l'amélioration du système varie en fonction du secteur, du produit et du référentiel de l'entreprise, et peut s'étaler de quelques semaines à quelques mois.

Pré-audit (facultatif) : Ce processus vise à vérifier le niveau de préparation de l'entreprise avant l'audit de certification. Selon le nombre de sites et la complexité des processus, sa durée peut varier de quelques heures à quelques jours.

Audit de certification : Ce temps est dédié à valider la conformité de l'entreprise aux exigences du référentiel. En fonction de divers facteurs tels que le nombre de sites et la complexité des processus, cet audit peut durer de quelques heures à quelques jours.

Obtention du certificat : Le temps requis pour vérifier le rapport d'audit et les actions correctives mises en œuvre par l'entreprise peut varier en fonction du secteur, du référentiel et d'autres facteurs, nécessitant de quelques jours à quelques semaines.

Le temps total pour acquérir une certification BRCGS peut grandement varier d'un cas à l'autre. Néanmoins, cet investissement peut se révéler très avantageux pour l'entreprise, lui procurant une reconnaissance internationale, une confiance renforcée de la part des clients et des distributeurs, une amélioration continue de ses processus et de ses produits, ainsi qu'une réduction des risques et des coûts associés à la non-conformité.

Y-a-t-il un renouvellement à faire concernant les certifications BRCGS ?

La certification BRCGS n'est jamais acquise une fois pour toutes. Elle exige une attention et un engagement constants pour rester aligné avec les standards de qualité et de sécurité. Cela signifie que pour continuer à répondre aux exigences évolutives de qualité, de sécurité des produits et de performance, les entreprises doivent procéder au renouvellement de leur certification régulièrement.

Ce processus permet à l'entreprise de démontrer continuellement son engagement envers les normes élevées et de rester compétitive sur le marché. Le chemin vers le renouvellement commence par un audit de recertification.  

Cet audit, mené par l'organisme de certification choisi, applique les mêmes critères d'évaluation que l'audit initial qui a débouché sur la certification. Il est crucial pour vérifier la conformité continue aux règles, l'implémentation des actions correctives nécessaires et l'amélioration des processus et produits. Le résultat de cet audit est un nouveau rapport qui pointe les performances actuelles de l'entreprise, ainsi que tout écart ou non-conformité.

Quant à la fréquence du renouvellement, elle est directement liée à la performance de l'entreprise, évaluée sur une échelle de A+ à D. Une performance élevée, notée A+, implique un renouvellement tous les 18 mois. À l'autre extrémité, un niveau D requiert un renouvellement semestriel. Il est primordial d'entamer le processus de renouvellement avant l'expiration du certificat en cours, pour éviter la perte de sa validité.

La procédure classique

Revue documentaire

Voici la liste des documents nécessaires pour l'ouverture du dossier :
Proforma ou facture finale
Fiche descriptive pour chaque code de nomenclature
Rapports de test ou certificats d'analyse pour chaque code de nomenclature
Certificat de qualité ISO 9001 ou équivalent
Déclaration d'importation à demander à votre acheteur (selon la destination)

1

Revue documentaire

Voici la liste des documents nécessaires pour l'ouverture du dossier :
Proforma ou facture finale
Fiche descriptive pour chaque code de nomenclature
Rapports de test ou certificats d'analyse pour chaque code de nomenclature
Certificat de qualité ISO 9001 ou équivalent
Déclaration d'importation à demander à votre acheteur (selon la destination)

2

Revue documentaire

Voici la liste des documents nécessaires pour l'ouverture du dossier :
Proforma ou facture finale
Fiche descriptive pour chaque code de nomenclature
Rapports de test ou certificats d'analyse pour chaque code de nomenclature
Certificat de qualité ISO 9001 ou équivalent
Déclaration d'importation à demander à votre acheteur (selon la destination)

3

Voir également